Parcours

Manon Hotte évolue dans le milieu professionnel de la danse depuis plus de 40 ans. Elle débute sa carrière de danseuse au sein de troupes internationales au Québec, sa terre natale, pour la poursuivre dès 1981 à Genève en Suisse, sa terre d’adoption où elle s’insère graduellement dans le milieu de la création contemporaine et interdisciplinaire. Comme artiste indépendante elle réalise une dizaine de pièces reliant danse, musique, théâtre et arts visuels.

Intéressée par la création avec de jeunes danseurs elle fonde en 1993 l’Atelier Danse Manon Hotte (ADMH) et en 1998 la Cie Virevolte compagnie de jeunes danseurs. Deux entités dynamiques et innovantes installées dans son atelier situé à Genève. Ce lieu de formation, de création et de recherche chorégraphique fédérera pendant 20 ans un grand nombre de collaborateurs artistiques et pédagogiques ainsi que des familles engagées. Dans ce cadre plus d’une vingtaine de créations chorégraphiques ainsi qu’autant de projets artistiques et pédagogiques menés avec de jeunes danseurs,  ont vu le jour.

La caractéristique de son travail est la création interdisciplinaire performative et plus spécifiquement celle menée avec les enfants et adolescents danseurs. De ce travail elle a élaboré avec son équipe une pédagogie de la création. Il s’agit d’une spécificité dont est issue une génération de danseurs créateurs évoluant actuellement en Suisse et outre atlantique. (voir film Robin Harsch 2011: ADMH/Cie Virevolte)

Elle accroît, en parallèle, un intérêt pour l’édition et la rédaction, elle publie de 2003 à 2009 le Plié Sauté Plié, un journal annuel posant une réflexion sur le travail de création avec des jeunes danseurs. Elle est mandatée entre 2006 et 2009 par le département de l’instruction publique de Genève pour concevoir un cursus de formation en danse contemporaine. Ce travail s’est effectué sous la supervision du Département danse de l’Université du Québec à Montréal avec lequel elle garde des liens par des interventions ponctuelles sur la pédagogie de la danse. Elle est experte de 2006 à 2009 à Berne pour la mise en place de la formation professionnelle de la danse au niveau fédéral en Suisse.

Depuis 2014, et suite à la cessation des activités de l'ADMH/Cie Virevolte, Manon Hotte collabore avec l'association CAP NORD pour la réalisation du projet Création, semis et palables qui consiste en la constitution de son fonds d'archives qu'elle souhaite vivant et évolutif et mis à disposition dans son atelier devenu depuis le Projet H107. Un lieu entièrement consacré à la création ainsiqu'à la transmission artistique contemporaine et qu'elle codirige avec deux jeunes chorégraphes genevoises dans le but de créer des synergies entre relève artistique, artistes confirmés et grand public. 

Elle entame une réflexion sur les liens entre la danse et l'écriture et continue de fédérer autour d'elle des collaborateurs de tous horizons.

  
 

Galeries