Présent Continu_création pluridisciplinaire présentée au Théâtre du Galpon du 22 au 27 mai 2018

Cinq artistes, préoccupés par des questions sur la création aujourd’hui et ses moyens de production, se rassemblent pour proposer un projet commun, constitué de trois créations distinctes, qui cohabitent dans un même lieu, le Théâtre du Galpon.

Avec la mémoire comme thématique de départ, Présent continu rassemble des créations singulières signées respectivement par Marion Baeriswyl et D.C.P (Déjeuner de soleil), Aïcha El Fishawy (Là) et Manon Hotte et Dorothée Thébert (Blanc Mémoire), et qui s’influencent tout en gardant l’essence même de leur propos. Ce projet atypique se développe sur le principe de mutualisation des outils, aussi bien de réflexion que de production.

Une invitation pour le spectateur à créer son propre parcours, pour expérimenter le temps de la contemplation, de la réflexion, mais aussi de l’action, au sein d’une expérience vivante et évolutive, questionnant la notion même de représentation.

Informations et Réservation Galpon

Blanc Mémoire de Manon Hotte et de Dorothée Thébert

Cette pièce s'incère dans la création pluridisciplinaire Présent Continu

Pour  Blanc Mémoire nous souhaitons ouvrir un dialogue sur le rôle que la mémoire et ses traces jouent dans la mise en création, en proposant d’universaliser l’acte de création, de mettre en exergue son engagement, sa vitalité, sa nécessité à permettre chacun-e d’exprimer et de partager sa vision du monde dans un espace libre de faire et de penser.

Notre méthode de travail consiste en la collecte de documents, issue de différentes actions telles que : la consultation de Création, semis et palabres _ fonds Manon Hotte, archives vivantes et évolutives; les lectures ; les interviews d’artistes et du grand public sur leur rapport à l’art, la danse et la création ; les ateliers-résidences pour explorer de manière concrète, des formes de mises en création.

Les informations tirées de ces actions nous serviront de base pour créer un dispositif malléable et évolutif évoquant tant un atelier de travail interdisciplinaire qu’un studio de danse ; un espace de consultation de documents que de dialogue, à la manière d’une agora. Des indications et des marches à suivre permettront au public-impliqué de participer à une installation évolutive, constituée de traces sous forme de textes, notes, dessins, photographies, sons, mouvements.

 

Crédit Photo: Dorothée Thébert

Galeries